5 conseils pour arrêter le fromage

Cet article s’adresse aux végétariens qui, comme moi, en ont assez de ne pas savoir se passer de fromage malgré toute l’horreur que l’on connaît à propos des conditions de vie et de mort des vaches laitières et de leurs veaux, et l’évidence du choix vegan.


Séparation d’une vache et de son veau – Le prix… par Code_000

Voici 5 conseils que je me suis préparée pour passer, enfin, au 100% végétal, j’espère qu’il vous profiteront également.

1. Prendre conscience qu’arrêter le fromage, c’est comme arrêter de fumer.

Si si, c’est tout à fait comparable, puisque les produits laitiers font partie des aliments addictifs tout comme le sucre et le chocolat. Comme l’explique si bien Antigone XXI, la caséine contenue dans le lait génère des casomorphines, substance moins puissante que sa collègue la morphine, mais assez forte pour produire une sensation d’apaisement. Le mieux serait donc d’arrêter complètement du jour au lendemain, chez soi comme à l’extérieur.

2. Donner des explications claires à son entourage.

Il va nous falloir expliquer à la famille et aux amis que nous allons être désormais encore plus casse-bonbons que d’habitude, que nous leur serons très reconnaissants de ne plus mettre de petites choses au fromage sous le nez. Et pour celà, à nous de mettre la main à la pâte et toujours présenter un petit plat accueillant 100% végane.

bouchee-de-fromage-MC
Ma pensée pour chaque bout de fromage avalé
3. S’équiper pour la cuisine

Il ne s’agit pas non plus de dire adieu au goût du fromage. Vous trouverez en magasin bio de nombreuses crèmes à tartiner (ma préférée : la « Poivre 5 baies » de Sojami !) . Vous pouvez acheter des « faux-mages »

fromages Vegusto

sur Un monde vegan , boutique-vegan ou l’étonnant camembert sur The Vegan Shop, (perso mon préféré c’est bloc Violife, goût cheddar), mais entre deux commandes, autant essayer les recettes-maison moins onéreuses !

Pour affronter vaillamment ce sevrage, il vaut mieux avoir à portée de main tous les guides, ustensiles et ingrédients nécessaires à l’improvisation de recettes véganes.

Voici les ingrédients-phares (entre autres) pour la préparation de fromages végétaux:

– noix de cajou non grillées
– purée de noix de cajou
– citron
– tofu lacto-fermenté
– miso (rayons asiatiques ou magasin bio)
– agar-agar (hypermarchés ou magasin bio)
– arrow-root (poudre blanche liante, en magasin bio)
– levure maltée (rayon diététique)
– poudre d’ail
– le gomasio (magasin bio)

Niveau matériel, partez à la recherche d’une étamine si vous voulez confectionner de bons fromages corsés.

Pour les guides, d’abord quelques petits liens pour le remplacement du fromage dans la cuisine végane :

Côté livres, ceux de recettes végétariennes ne seront pas très utiles, remplis d’œufs et de fromage. Par contre, il sera difficile de se passer de ces deux bibles du végétalisme, de Marie Laforêt :

veganfromages-vegan
Vegan, de Marie Laforêt, éd. La Plage, avril 2014, 29,95€Fromages vegan, de Marie Laforêt, éd. La Plage, sept 2014, 12€
4. S’organiser

Si vous êtes, comme moi, une adepte des repas décidés à la dernière minute, il va falloir changer de méthode. Tout ce qui est plat préparé de supermarché à mettre au four peut être oublié, puisqu’ils sont tous garnis de fromage de chèvre ou de gruyère.

Alors faisons bien les choses, et quoi de mieux que la préparation d’un menu de la semaine, préparé à chaque fin de semaine, avec l’aide des autres membres de la tribue ! C’est pour cette raison qu’il est important d’avoir des livres et blogs de recettes à portée de main.

Voici mes liens préférés pour trouver rapidement des idées de repas :

  • le réseau de blogs des mamans végés, qui proposent de nombreuses recettes adaptées aux enfants
  • la page de l’asso Végé-Cook qui poste de nombreuses idées de  recettes véganes et faciles
  • l’annuaire de sites culinaires vegan-france

Quoi qu’il en soit, il vaut mieux savoir la veille au soir quels seront les repas du lendemain, notamment pour les cas de temps de trempage ou de décongélation nécessaires.

5. S’entourer de connaisseurs et autres « apprentis »

Il est plus facile de vivre cette transition en côtoyant des personnes qui sont dans le même état d’esprit que vous. Vous pouvez vous rapprocher des communautés en ligne, pourquoi pas vous trouver un binôme avec qui correspondre, ou vous inscrire sur le site du défi des 100 jours (gratuit et très motivant !)

Participez au sorties végés, notamment les soirées Vegoresto, qui regroupent de nombreux participants, rapprochez-vous des associations végé proches de chez vous.

Et si vous avez besoin d’aide, laissez un commentaire, vous serez entendus. :)

Enregistrer

Enregistrer

Pinterest

2 réflexions au sujet de « 5 conseils pour arrêter le fromage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *