10 conseils pour petit budget vegan

Fins de mois difficiles, vous cherchez à réduire votre budget nourriture ? La cuisine végane peut être très économique, à condition de prendre les bonnes habitudes. Voici dix conseils que j’ai glanés et approuvés, pour s’organiser autrement.

1- Trouver le temps de cuisiner

On y échappera pas, que l’on aime ou non, il va falloir faire soi-même ses repas : les plats préparés  font mal au porte-monnaie. Trouvez le moment qui vous correspond le mieux, seul-e ou en famille : une journée par semaine spéciale cuisine, tard le soir ou tôt le matin, il va peut-être falloir dormir moins.

2-  Faire ses propres plats en quantité et les congeler

Certains plats sont plus faciles à faire qu’on ne le croit, et peuvent se faire en variantes casi-infinies. Une fois préparées, hop, au congélateur !

Ma sélection de recettes vegan faciles du net :

galettes monboudoirdemamansteaks haricots rouge danslacuisinedelauriegalette carotte francevegetalienne
tartinade lentilles lesmetstissestartinade-pois-casses-recettesvegetalesles-bonheurs-houmous-haricots-vegan-pratique
glace-aux-fraises-veganglace-assietteglace-vegan-pois-chiche-detail
briochette lespetitsplatsderosebeignets hunacabarre cereales
3- Faire pousser chez soi… ou ailleurs

Les plantes c’est bien beau, mais quand ça se mange c’est encore mieux ! Si vous avez un coin de jardin, un balcon, un rebord de fenêtre disponible, mettez-les à contribution.

potager-maison

Ce qui pousse facilement :

  • les légumes : courgettes, tomates, radis, haricots, fèves
  • les aromates : ciboulette, thym, basilic, menthe
  • les fruits : fraises, framboises, rhubarbe, groseille

Tapissez vos murs de  vignes et kiwis, plantez des arbres fruitiers, et c’est parti pour l’autonomie !

Pas de place chez vous ? Faites-le chez les autres ! Obtenez un lopin de terre chez une personne en échange d’un partage des récoltes : www.plantezcheznous.com

4- Acheter directement au producteur

Supprimez les frais intermédiaires en allant directement à la source : distinguez, sur les marchés, les petits producteurs des revendeurs. Rapprochez-vous des AMAP et des réseaux d’achats groupés tels que  www.basebio.com ou Laruchequiditoui.fr, il y a sûrement des bonnes affaires à faire. De nombreuses fermes font de la vente sur place, comparez les prix.

5-Bien organiser les restes

Si vous cuisinez en grande quantité, vous serez vite submergé-e de restes. Superbe ! Soignez votre rangement dans le frigo et le congélateur, étiquetez votre collection de tupperwares et tous genres, il s’agit de ne rien  gâcher. Pour les légumes vite périssables, prenez le temps de les congeler.

6- Faire le menu de la semaine

Posez-vous régulièrement pour organiser vos prochains repas. Pour vous aider, ce sont plein de photos d’assiettes véganes de tous les jours sur les réseaux tels que Pinterest, Instagram et les groupes Facebook. Inspirez-vous également des menus de la semaine mis en ligne, notamment sur greenandfeisty.commenusvgl.blogspot.fr, ou interpretations-culinaires.fr.

Établissez la liste des courses et n’y dérogez pas. Vous éviterez le superflu assassin.

7- Pour les goût fromagers, préférer le tournesol à la cajou

D’après Antigone XXI, les recettes de « faux-mage » à base de noix de cajou peuvent tout aussi bien se faire avec les autres oléagineux ! Testez donc par exemple les graines de tournesol, qui sont, en biocoop, à 8,10€ le kilo plutôt que 21€ le kilo pour les noix de cajou, ça change tout !

8- Eviter les conserves

On croit dépenser peu en choisissant les conserves de légumineuses chez les sous-marques, alors que l’on peut faire beaucoup mieux en les achetant sèches, on réalise encore plus d’économies sur notre budget. Il faut juste adopter le réflexe de les mettre à tremper la veille (d’oû l’intérêt des menus de la semaine).

9- Trouver un binôme en cuisine

Je ne sais pas vous mais moi, quand je fais une soupe, j’obtiens souvent une quantité astronomique. Je n’ai pas toujours l’envie ni la place dans mes bacs de congélation pour accueillir 15 tupperwares d’un même repas. Intervient alors le binôme, cet ami végé ou végé-friendly qui habite à proximité et avec qui vous avez décidé de pratiquer l’échange régulier de panier-repas. Prodigieux !

echange-repas

Vous allez me répondre qu’il n’y a pas de végé dans votre coin ? Joignez-vous aux repas conviviaux organisés, pour rencontrer votre futur collègue de cuisine. Ces repas sont de plus en plus nombreux en France, allez voir sur VegOresto ou l’agenda de l’AVF.

… Aucun repas d’organisé par chez vous ? Créez-le donc, palsambleu ! Puis demandez aux associations de prévenir les adhérents de votre région.

10- Utiliser les fonds de placards

Souvent on se motive à acheter un produit nouveau, parce qu’il nous en faut quelques grammes pour une recette, ensuite on le laisse prendre la poussière et attendons sagement la date de péremption pour s’en débarrasser.

Trouvez une bonne recette avec ce produit et programmez-la, qu’on n’en parle plus une bonne fois pour toute.

Pinterest

16 réflexions au sujet de « 10 conseils pour petit budget vegan »

  1. (EDIT de Maman Carotte : 7e astuce remplacée ! :) )

    Bonsoir,
    votre article est très intéressants et permet de dire stop aux idées reçues sur le mode de vie vegan.
    Cependant, je ne suis pas tout à fait d’accord sur la promotion des discounters. Leur choix éthiques envers les animaux et aussi envers les hommes qu’ils emploient reste très très moyenne. SElon moi consommer responsable passe par le respect de chacun des êtres vivants, je vous invite donc à vous renseigner sur leurs pratiques et à ensuite vous diriger vers des producteurs respectueux/bio/locaux/équitables.
    Merci pour ce blog et bonne continuation :)

  2. (EDIT de Maman Carotte : 7e astuce remplacée ! :) )

    Bsr,
    Je rejoins aussi Eemline sur les discounters. Le soi disant pas cher quelqu’un au bout de la chaine le paie cher. Je préfère consommer modérément des fruits secs ou oléagineux bio/équitable et aller dans des magasins qui ont une certaine éthique plutôt que chez Lid l& co. Sinon merci pour ces bonnes idées à partager. J’en fais une grande partie et depuis cette année je plante des tomates sur mon balcon.

      1. Bonjour,
        Concernant le  » Bio Pour Tous « , c’était mon rêve il y a une trentaine d’années et j’y ai cru vraiment…
        Hélas, au vu des prix pratiqués sur le grand marché bio des Arceaux (je vis à Montpellier)où ce sont des produits locaux pour la quasi totalité, je suis obligée de constater qu’on s’en éloigne de plus en plus, à mon plus grand regret…
        Belle journée !
        Martine

  3. bonjour …le théme étant la cuisine végane pour petits budgets…. il ne me semble pas nécessaire de faire remarquer … que le bio est préférable …..c’est une évidence !!!! Mais pour celles qui font le choix du véganisme ….celà a aussi un coût …. et merci plutôt pour ces petites astuces … lorsqu’elles le pourront… je ne doute pas qu’elles fassent leurs choix ,tant pour le bien-être animal que pour celui des humains et de la planète … chacun(e) son rythme,son pouvoir d’achat et son niveau de conscience …..Ce qui compte … c’est d’avoir fait ce choix …. belle journée … ;-))

    1. Bjr Mimi,
      J’ai bien compris qu’il s’agit de petits bugjets et cela ne devrait pas être = hard discounters forcément. J’ai justement diminué mon budjet alimentaire en supprimant tout aliment d’origine animale. Bonne journée à vous.

    2. Merci Mimi pour votre message car oui, beaucoup de monde a envie de manger bio mais n’en a pas toujours les moyens ! et bien vu pour « chacun(e) son rythme, son pouvoir d’achat et son niveau de conscience …..Ce qui compte … c’est d’avoir fait ce choix …. » c’est tout à fait ça.

      Je vous souhaite une belle journée

      et merci à Maman Carotte pour ces astuces qui vont me permettre de débuter alors que je ne pensais pas pouvoir le faire car mon budget va diminuer !

  4. Bonjour,

    J’ai découvert cet article qui a été beaucoup partagé sur les réseaux. Et ô surprise, j’y trouve une de mes recettes ! Je suis vraiment très flattée, merci beaucoup de m’avoir citée !
    Votre blog est très chouette, c’est vraiment inestimable de pouvoir trouver des ressources et informations qui montrent qu’il est possible d’avoir des enfants vg ! Merci pour ça aussi.

    A bientôt
    Patricia

  5. Bonjour,

    Je découvre ce blog qui est fabuleux! Bravo!
    Niveau budget, en éliminant les produits animaliers il y a quelques années, ça m’a fait de sacrées économies. Du coup, nous pouvons nous faire davantage plaisir et nous mangeons tout bio.

    Bonne journée.
    Emeline.

  6. 100% d ‘accord pour cet excellent article mais il faudrait arrêter de parler de FAUX mage il ne s’agit pas de FAUX mais de fromages végétaux tout aussi légitimes que les produits à base de laits d’animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *