Paroles d’enfants sur les animaux

Que pensent les enfants du sort des animaux ? Qu’il s’agisse des jeunes végés qui réfléchissent à la consommation de viande et produits issus de l’exploitation animale, ou qu’il s’agisse, plus généralement, de la condition des animaux dans les cirques, les zoos, les élevages et autres lieux de détention, vous l’aurez remarqué comme moi, les paroles d’enfants nous apparaissent très souvent vraies, simples, et touchantes.

Paroles d’enfants végés

Voici 3 témoignages illustrés :

parole d'une végétarienne de 8 ans
Lila, née végétarienne
parole d'un végane de 6 ans
Corentin, né végane
parole d'un végane de 4 ans
Declan, né végane

Le lien évident entre viande et animaux

Ces enfants sont conscients très jeunes du lien entre animaux et viande, et pour eux, il est évident qu’il faut les protéger. Par contre, pour les jeunes mangeurs de viande, le choix entre la vie des animaux et le goût du steak et du jambon n’est pas forcément facile.

D’autres témoignages rencontrés :

Les paroles suivantes ont été citées sur le groupe facebook Les mamans végés à l’écoute des parents.

« Je trouve que on devrait pas manger les cochons. Parce que sinon ils vont être tristes. Mais si ils sont déjà en jambon, alors on a le droit ! » (garçon de 3 an et demi)

« Moi je vais ouvrir tous les bonbons à la gélatine prendre les animaux et les remettre dans l’herbe  » (garçon de 4 ans)

« Maman, le voisin découpe des animaux ! » (fille de 5 ans lors d’un barbecue)

« – Moi je veux aller au magasin de la viande.
 – Pourquoi ? Tu veux manger de la viande ?
 – Non, mais quand je serai grand j’irai dire que c’est pas bien de manger des animaux ! » (garçon de 3 ans et demi)

Vos témoignages d’enfants sur les animaux sont bienvenus en commentaire. Qu’en est-il des vôtres ? Avez-vous déjà abordé la question avec eux, ou vous ont-ils déjà fait part de leurs sentiments ?

C’est le thème central de mon album jeunesse
Une idée formidable pour les animaux !

Pinterest

Une réflexion au sujet de « Paroles d’enfants sur les animaux »

  1. J’ai grandi dans un environnement classique, sans végétarien/vegan.
    A cinq ans, en entendant une histoire ou un humain mangeait un lapin, je me suis mis à pleurer en disant qu’il ne fallait pas le tuer.
    A dix ans, après avoir rencontré un végétarien, j’ai fait par à mes parents de mon envie de ne plus manger d’animaux, ils ont accepté seulement que j’arrête de manger du boeuf (j’étais intéressé à l’époque par l’hindouisme).
    A 11 ans, en rentrant au collège, j’ai définitivement arrêté de manger de la viande.
    Mes trois grandes soeurs sont devenues végétariennes plusieurs années plus tard.
    A 17 ans, je suis devenu vegan, j’en ai 19 maintenant et depuis six mois, je consomme occasionnellement des oeufs des poules qui vivent chez mes parents. Ce que je ne croyais pas possible quand j’étais devenu vegan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *