5 conseils pour apprendre à son enfant à jouer seul

Un jour, il y a presque 6 ans de cela, j’ai eu l’idée de fabriquer un être que je pourrais protéger et aimer à volonté, et voilà que ce petit individu évolue et construit sa propre personnalité.

Quand on sait que les jeux sont pour les enfants un entraînement à leur vie d’adulte, on comprend l’importance de l’autonomie.

jouer-seul-petite-soeurIl existe une solution facile, lorsqu’un enfant s’ennuie, que tout parent, moi comprise, connaît et utilise de façon plus ou moins assumée : les dessins animés ! Ces derniers temps, je ne supporte plus cette idée. Ma fille en regardait sur Internet le matin le temps du petit déjeuner, le midi pendant que je prépare à manger, le soir en rentrant de l’école…

chaque moment de repos se faisait désormais devant un écran… comme pour ses parents.

Pour que ce recours redevienne exceptionnel, j’ai commencé par mettre en place un minuteur, que ma fille doit activer à chaque fois qu’elle se met devant l’écran, pour qu’elle prenne conscience elle-même du problème. Pour commencer, je le programme pour qu’il sonne au bout de 2 heures, c’est le temps maximal que je lui accorde. Depuis ce jour, elle en regarde beaucoup moins !

Je suis allée à la recherche de conseils pour changer ses habitudes et développer son indépendance, je vous partage mes trouvailles préférées, que voici :

5 conseils pour développer l’autonomie de votre enfant.

Rester à proximité

Si notre enfant n’est pas à l’aise tout seul, souvent la simple présence de notre voix suffit. Vous avez dû remarquer que souvent nous nous en tirons facilement par quelques ponctuations régulières telles que « Ha oui ? », « C’est vrai ! », «D’accord ! ». Ils n’en demandent pas plus. Proposons-leur de s’installer avec ses jouets près de nous pendant que nous sommes occupé(e) à telle activité, décidons avec lui de ce qu’il a besoin pour être bien.

Féliciter ses moments d’autonomie

Prenons soin de ne pas le perturber lorsqu’il est en plein jeu. Un simple « ça va ? » peut briser son univers et le ramener à un sentiment de dépendance vis à vis de nous (et on n’allume surtout pas la télé !). Aussi, ayons confiance en lui : à partir de 3 ans, nous pouvons le laisser seul dans sa chambre sans se dire qu’il va lui arriver un accident.

jouer-seul-colorierDe même, lorsque l’on fait une activité ensemble, ne soyons pas trop sur son dos et laissons-le faire au maximum : même s’il le fait mal, il en tirera une grande fierté plutôt que de se sentir impuissant à nous voir faire plein de choses « compliquées ». Ne lui donnons pas trop de directives, notamment pour les activités artistiques.

Mettre en valeur ses jeux

Donnons-lui envie d’aller voir ses jouets et veillant à ce qu’ils soient visibles dans une chambre bien rangée. Ils peuvent être regroupés par petits univers : l’espace poupées, cuisine, déguisements, loisirs créatifs, musique, coin lecture, etc.

Autre point important : la quantité. Trop de jouets dans tous les sens nuit à notre enfant. Faisons très régulièrement des tris (avec et sans lui) pour ne garder que ce qui lui est utile.

Il faut noter que la nouveauté rend les jouets attractifs : mettons au placard les jouets et livres devenus invisibles à ses yeux et mettons en avant ceux qui étaient au fond des étagères, puis faisons l’inverse quelques semaines plus tard. Redécouverte du plaisir garantie !

Lui consacrer du temps

Jouons au moins un quart d’heure par jour avec lui, en lui offrant toute notre attention. L’enfant a besoin de passer des moments privilégiés avec ses parents, c’est pour lui une preuve d’amour. Nous lui montrons ainsi qu’il est important à nos yeux, ce qui lui permet de développer son estime personnelle. Il acceptera mieux de jouer seul une fois ce besoin comblé.jouer-seul-textos

Pensons également à lui demander de l’aide pour les corvées quotidiennes : trier le linge, promener le chien, mettre et débarrasser la table, faire les poussières, sont de bons moments à passer ensemble, et autant d’occasion de lui confier des responsabilités pour le valoriser.

Lui permettre de s’ennuyer

jouer-seul-ennuiNe nous précipitons pas dès qu’il nous déclare qu’il s’ennuie, et ne cherchons pas à combler cette absence d’activité en le mettant face à un écran. Ces courts moments d’ennui sont les meilleurs moments pour permettre à son imaginaire de se développer, et les idées finissent toujours par arriver après quelques minutes. Laissons l’enfant trouver lui-même une idée au lieu de l’habituer à dépendre de nous, ça l’incitera à développer son sens de l’initiative.

Quelques idées d’activités solo :
  • prendre des photos
  • jouer à la corde à sauter
  • jouer avec de l’eau et des personnages
  • danser en écoutant la radio ou en regardant une vidéo de ballet
  • faire de la musique, fabriquer des instruments de plein de sons différents
  • se donner des défis de gymnastique
  • faire des potions magiques ou des parfums avec des plantes, des herbes aromatiques, de la craie de couleur, du shampoing, etc.
  • s’entraîner au ballon contre le mur
  • apprendre à jongler
  • s’occuper des animaux…

La pédagogie Montessori regorge d’idées pour aider l’enfant à devenir autonome, confiant et créatif, notamment ce livre de référence :

apprends moi à faire seul, de Charlotte Poussin, aux éditions Eyrolles
Apprends moi à faire seul, de Charlotte Poussin, aux éditions Eyrolles

Maman Carotte

sources :

http://www.momes.net/Jeux/Jeux-et-animations/Jouer-tout-seul

http://www.enfant.com/votreenfant-1-3ans/developpement/Pourquoi-il-n-aime-pas-jouer-tout-seul.html

http://bout-de-chou-en-eveil.fr/5-astuces-enfant-joue-seul/

http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/24/temps-ecran-enfants-regles-a-mettre-en-place_n_6042032.html

http://www.commeunique.com/24-chronique-L_importance_de_consacrer_du_temps_a_son_enfant.html

Pinterest

Une réflexion au sujet de « 5 conseils pour apprendre à son enfant à jouer seul »

  1. Hello,
    Merci pour ces bons conseils. Concernant l’écran, sache qu’il existe des applications pour enfants comme https://itunes.apple.com/fr/app/badabim-dessins-animes-coloriage/id896181207?l=fr&ls=1&mt=8 , qui comprennent déjà un minuteur intégré. Ma fille utilise souvent ce logiciel, non seulement pour regarder des dessins animés, mais aussi pour essayer des jeux éducatifs, écouter des contes et faire du coloriage. En fait, l’appli propose toutes ces activités sur une seule plateforme. Donc, c’est pratique ! Ainsi, je sais qu’elle s’amuse en toute autonomie avec des divertissements qui favorisent son éveil. En même temps, elle ne risque pas de tomber dans l’excès, puisque j’ai déjà paramétré le compte-minute au préalable. Tu devrais essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *