Priscillia, portrait d’une maman végane, naturellement

Comment reconnaître la maison de Priscillia ? Suivez les allées bordées de buissons, et observez les indices. Ha, là ! Une série d’autocollants Alternatiba. Tu chauffes, Julie. Je lève les yeux et reconnais de loin, sur sa porte, l’autocollant humoristique… que dit-il déjà ? « Si je suis partie, c’est que je ne suis pas là…« , quelque chose comme ça. Je jette un œil à gauche, caché derrière l’arbuste, et aperçois son fameux vélo aux sacoches fleuries décoré d’un autocollant L214.

Plus aucun doute, je suis à la bonne adresse. J’accroche mon vélo près du sien, qui roupille sous sa bâche, en attendant que sa maîtresse soit de nouveau d’attaque. Tu as de la chance, vélo, ta maîtresse t’auras utilisé jusqu’au bout de sa grossesse, je ne peux pas en dire autant.

« Gaïa a un mois aujourd’hui ! »
Bas-relief de l'Ara Pacis Augustae (Rome)
Gaïa (« Terre »), déesse primordiale de la Grèce Antique, ici en bas-relief de l’Ara Pacis Augustae, à Rome

Priscillia m’ouvre la porte, souriante, mais j’avoue que mon attention se porte surtout sur la petite grenouille dans ses bras, sortie de l’écharpe de portage – fleurie, elle aussi ! – et que j’aperçois pour la première fois.

« Gaïa a un mois aujourd’hui ! », m’annonce fièrement la maman de 32 ans. Dans la cuisine, deux de ses chats tournent en rond, l’air boudeur. Leur maîtresse n’est pas très attentionnée depuis qu’elle a ramené à la maison cet étrange petit animal pleureur. Les chiens aussi, doivent se demander où est passée leur promeneuse ! Car Priscillia a monté sa boîte Dogsitting Lille en 2009. Mais pour l’instant, la dog-sitter a trouvé une remplaçante.

Le bébé se tortille, la digestion semble difficile. La maman la réinstalle dans l’écharpe pour la calmer et me sert une tisane dans une magnifique théière à piston. Je me demande si c’est un cadeau ou si elle l’a acheté à Venise, ou lors d’un séjour au Mexique, grande voyageuse qu’elle est.

 » Je suis contente, l’allaitement se passe super bien ! » m’explique Priscillia. D’ailleurs, elle se pose dans le fauteuil pour remettre Gaïa au sein. J’en profite pour poser mes quelques questions d’interview.

Priscillia, maman végane, en toute simplicité.
Mère et fille véganes
Gaïa et Priscillia. Crédits : Grégory
  • En tant que jeune maman, quelle est ta vision de l’avenir de la planète ?
  • Oui, c’est sûr que l’avenir n’est pas terrible, avec tous ceux qui font des bêtises, mais je me dis que c’est bien aussi de contrebalancer, de mettre des humains qui vont croire en la planète et qui vont agir pour elle ! Du coup, Gaïa, hé bien, elle s’appelle Gaïa, déjà, hein, alors elle a intérêt de faire plein de trucs chouettes pour la Terre ! (dit-elle en riant et en l’embrassant)
  • Pour ta grossesse végane, as-tu trouvé des conseils adaptés ? (Priscillia est passée de végétarienne à végane depuis qu’elle est devenue référente VegoResto. Vous savez, cette initiative de l’association L214 qui vise à organiser des repas dans les restaurants acceptant de mettre en place un menu végétalien permanent sur leur carte…)
  • Je n’en ai pas forcement cherché, parce que j’étais convaincue qu’il n’y avait pas forcément de problèmes, j’ai fait attention à me supplémenter en B12 comme il fallait, j’ai pris un peu de supplément en fer…
  • Et la gynécologue, qu’est-ce qu’elle en a pensé ?
  • Bah, déjà, elle ne savait pas vraiment ce que c’était, le végétalisme ! Quand je lui ai dis que j’étais végétalienne, elle s’est écriée « Holalala ! », mais quand elle a vu que Gaïa était un gros bébé, elle a dit « Ah bon, c’est étonnant pour une végane ! » (rires) On fait des prises de sang tous les mois quand on est enceinte, les miennes ont toujours été nickel, sauf une vers la fin, j’ai eu un manque de fer, mais ça arrive quasiment à tout le monde, donc là j’ai eu du supplément.
  • Comment s’est passé ton séjour à la maternité ?
  • Ah ça, pas très bien par contre : j’avais choisi cette clinique parce qu’on m’avait dit que les repas y étaient très bons. Alors là-bas, ils me disent « on a bien noté que c’était végétalien, hein ! », et ils me rapportent le plateau avec du fromage, des yahourts.. et puis c’était de la nourriture vraiment heu… enfin…
  • de cantine ? (rires)
  • Oui voilà, ce n’était pas forcément des produits frais… Du coup, je suis restée vraiment le minimum de temps , 2 jours et demi à la maternité, parce que j’avais hâte de manger plus équilibré à la maison. Heureusement, tous les gens qui m’ont rendu visite m’ont ramené de la nourriture , çà c’était bien, j’ai un peu mieux mangé !
  • As-tu eu des reproches de la part de l’équipe médicale concernant ton véganisme ?
  • J’ai eu une ou deux personnes qui m’ont dit de manger quand même du fromage pour le bébé, que c’était important, le calcium etc.. Je n’ai même pas essayé d’argumenter, je leur ai dis « Oui oui ! » pour leur faire plaisir…
  • Et ils ne lui ont jamais donné de lait en poudre ?
  • Non non, mon allaitement s’est vraiment tout de suite super bien passé, et avant même d’accoucher, j’avais prévenu que je ne voulais pas qu’elle soit complémentée en lait artificiel. En plus, elle a eu une prise de poids bien supérieure à la normale, donc ils n’ont jamais rien dit, au contraire…
  • Dernière question, as-tu des inquiétudes par rapport à elle, en tant qu’enfant végane ?
  • Par rapport à maintenant, non, parce que je vois qu’elle grandit bien, grossit bien. Après, mes inquiétudes ce sera plus par rapport à l’école, par rapport à la vie en collectivité ! Je veux faire un allaitement long alors quand elle sera en crèche ou chez une nourrice, je veux pouvoir venir l’allaiter dans la journée également, ou pouvoir tirer mon lait. Et j’aimerais vraiment qu’elle puisse manger végane à l’école, et çà, pour l’instant, c’est compliqué… bon on verra, on a un petit peu le temps avant qu’elle aille à l’école !
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *